Brume

Publié le par Eryndel Lùvalan

Voici un de mes préférés : il marque un nouveau changement de style... De plus, il représente assez bien l'idée que je me fais de la brume, barrière naturelle dissimulant aux yeux indiscrets des mortels le royaume de Féerie - à la fois si proche et pourtant insaisissable.
Achevé le 22 décembre 2006 (et commencé le 20).



La brume emperlée roule
Et s'enroule et s'écoule
En mouvante aquarelle,
Ephémère immortelle

Le silence s'étend et s'avance en rampant
Dessous la blanche écume froide qui s'épand
En dansant

La brume emperlée roule
Et coule et se déroule
En fragile dentelle
Eternelle mortelle

Dans le silence sourd aucun son ne s'entend
Dessous le sourd brouillard qui sans cesse s'étend
En dansant doucement

La brume emperlée roule
Et se déroule et coule
En un pâle pastel
Féérique, irréel

Le silence se fige et s'incline humblement
Devant la pâle Reine émergeant lentement
En dansant doucement, fée de brume arc-en-ciel.

©eryndel

Publié dans poésie - féerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article