L'Elfe et le Dragon

Publié le par Eryndel Lùvalan

Composé le 30 mai 2009 dans une veine fantastique.


Oyez l'histoire belle, sires et gentes dames,
De l'elfe et du dragon l'un à l'autre liés,
Par un regard de feu, un sourire de miel

Quel captivant spectacle, sires et gentes dames,
Que celui du dragon farouche au regard d'or,
Dont les ailes de ciel écartent les orages
Et dont le feu vibrant brûle ou chasse la mort
Et dont l'oeil fascinant peut pétrifier les âmes...

C'est merveille de voir une elfe dans les brumes
Danser au son du vent sous le feuillage d'or
Quand le ciel se déchire dévoilant les ravages
Que la fée de l'été fait naître en tous encor
Et qu'un sourire clair en un coeur noble allume

Sires et gentes dames, oyez l'histoire belle...
L'oeil farouche de feu et le rire de miel
Ont leur coeur et leur âme l'un à l'autre lié
- Ils sont morts l'un et l'autre pour se protéger.

©eryndel

Publié dans poésie - féerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Oui, c'est exactement ça. ^^ Cette licence poétique permet au choix de compter le bon nombre de syllabes dans le vers, ou d'éviter d'associer une rime féminine ( se terminant par "e") à une rime masculine. Elle peut aussi être gratuite, pour le plaisir de donner un cachet désuet au texte...
Répondre
C
N'ayant rien de concret à dire à part les habituelles flaterie fondé sur ton talent, je demanderais juste un détail: j'ai retrouvé dans plusieurs poèmes ou chants (pas forcément les tiens) qu'il manquait à "e" à certain "encor". Alors d'après certaine expliquation que j'ai reçus, dois-je en déduire que c'est une license poétique?
Répondre