Ambiance n°3

Publié le par Eryndel Lùvalan

Inspiration. Expiration.

Un souffle profond, lent, lourd résonne, magnifié par l'écho d'une poitrine fatiguée. 

Inspiration. Expiration.

Dans l'obscurité épaisse comme la terre qui pèse sur la poitrine des morts, un son aigu, bref, tombe goutte à goutte dans l'oreille de l'homme : "bip ! bip ! bip bip !" 

Inspiration. Expiration.

L'entend-il, ce bruit lancinant qui perce les paupières closes d'éclairs rouges ?

Inspi...ration. Expiration.

Le souffle hésite tout à coup, se suspend, reprend. 

Ins...piration. Expiration.

Le souffle laborieux tente de déchirer le linceul étouffant de l'obscurité, par à-coups brusques, nerveux.

Ins...pi...ration.

Et tout à coup, l'étouffant linceul cède, et le souffle jaillit comme un fleuve enragé qui vient rompre un barrage.

Inspiration, expiration, inspiration, expiration.

La sonnerie sèche et rouge accélère, emportée par le courant. "bipbipbipbipbipbip"

Inspiration, expiration, inspiration, expiration, inspiration, expiration, inspiration...

Le souffle est trop rapide, la pluie sonore s'emballe, la poitrine se crispe, se soulève, se bloque... "Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip !"

 

Expiration.

 

Silence.

Publié dans Ambiances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
:
<br /> <br /> Bonjour eryndel, ça va ? moi, je fais en sorte de pas être trop triste et de continuer ma vie même si c'est pas toujours évident.bises et bon<br /> vendredi.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Bonjour Prinprenelle, ça va, même si le temps maussade n'aide guère à se sentir le coeur léger. Bon vendredi à toi aussi, et courage !<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> bjr Eryndel,<br /> <br /> <br /> tout d'abord merci d'être venu me rendre visite et d'avoir déposé un message d'encouragement.<br /> <br /> <br /> Asssis sur son trône de marbre froid,<br /> <br /> <br /> il attends l'instant de tous ceux qui pénètre dans l'autre monde.<br /> <br /> <br /> Son regard est des plus énigmatique,<br /> <br /> <br /> mais la mort, elle, est une solution à la souffrance.<br /> <br /> <br /> Adnés depuis les temps de pierre,<br /> <br /> <br /> son rire vous attire par la gorge,<br /> <br /> <br /> et vous arrache le peu de sang de votre coeur.<br /> <br /> <br /> Méphistos, ou alors maître des temples maudits,<br /> <br /> <br /> il est toujours derrière vous,<br /> <br /> <br /> sans un mot, mais bavant de lassitude.<br /> <br /> <br /> Comment ne pas le rencontrer, sinon que de le défier.<br /> <br /> <br /> La mort semblerait-elle délivrance du mal,<br /> <br /> <br /> ou abstention de la jouissance éternelle d'un paradis blanc???<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />                     bizs Appocalypse désire. <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Merci pour ce poème sur la mort ! Amitiés. <br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> <br /> bonsoir ma douce il faut que tu mette ton poème sur ton blog pour que je puisse mettre le lien direct doux bisous evy<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Oh, c'est vrai... Bien reçu ! J'y vais de ce pas.<br /> <br /> <br /> <br />