C'était écrit - Chapitre 2 (2)

Publié le par Eryndel Lùvalan

Ailleurs

L’Autre relut les paroles qu’il avait placées dans la bouche de Géraldine pour communiquer avec Marie, avant de s’intéresser au sujet de son œuvre. « Fort bien, songea-t-il, je l’ai convaincue de communiquer avec ses personnages. A présent, il faut qu’elle rapporte ce qu’elle leur a dit à son amie. »

Peut-être pourrait-il, plus tard, lui parler en personne, plutôt que de le faire par l’intermédiaire de Jérémie . Cependant, il ne voulait pas agir immédiatement ainsi ; il ne s’y sentait pas prêt. De fait, il lui fallait auparavant réfléchir à tout ce qu’il avait découvert ce jour-là. Par ailleurs, il appréhendait la réaction de ses personnages : après tout, il les avait doté d'une vie routinière peu passionnante dans un monde gouverné par l'argent ; sans compter qu'il avait imposé à sa romancière en herbe un manque de succès susceptible de la frustrer... En outre, il préférait attendre le compte-rendu de la rencontre entre Ylin et Marie. Comme à regret, il ferma donc son cahier et rangea sa plume.

Il se leva et effectua quelques pas. Cette pause forcée lui paraissait finalement la bienvenue : depuis quand n'avait-il pensé à autre chose qu'à son roman ? Ce serait peut-être l'occasion de sortir un peu... Il s'approcha d'un mur translucide courbe ; aussitôt, la paroi devint totalement transparente à hauteur de visage, lui dévoilant à perte de vue des sphères de verre semi opaque en suspension dans le ciel ; c'était dans ces étranges habitations que les siens vivaient. Chacune d'elles étaient dotées d'une plateforme extérieure plus ou moins étendue où se développait une végétation luxuriante. L'Autre aimait particulièrement ces jardins verdoyants. Si seulement ils pouvaient être plus vastes ! Malheureusement, c'était impossible : il n'existait ici nulle terre ;  la planète autour de laquelle son peuple avait construit ces maisons volantes était constituée de gaz essentiellement. C'était pour cette raison qu'il avait imaginé une planète bleue constituée de terres magnifiques et d'océans scintillants. Sa création avait eu tant de succès qu'il avait enchaîné roman sur roman pour sa saga de la Terre, et que tous les écrivains de son monde s'en étaient inspirés pour leurs propres œuvres. Plus un seul livre de fiction n'était consacré à autre chose que l'Histoire des Terriens.

Mais l'heure n'était pas à la rétrospective ; il fallait se changer les idées et pour ce faire, rien de tel qu'une promenade aérienne. L'Autre se rendit donc dans son jardin ; il déploya ses ailes éthérées et se laissa tomber par-dessus bord.

Publié dans C'était écrit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
<br /> <br /> Notre imagination ne serait donc qu'un fil qui nous relie à d'autres mondes. J'ai déjà lu cette réflexion quelque part certaines personnes pensent ce que tu as imaginé<br /> <br /> <br /> J'ai bien aimé ce moment de lecture<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Pourquoi pas, en effet ? :) <br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> <br /> un  roman superbe, un univers ou je m'y sens bien, je vais visiter ton nouveau blog<br /> <br /> <br /> amitié<br /> <br /> <br /> Prisca<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Justement, je viens de publier la suite. :)<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> <br /> J'aimerais avoir des ailes moi aussi merci pour ce partage passe une bonne soirée bisous evy<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Oui, ce serait merveilleux de pouvoir s'envoler vraiment ; à défaut, nous ne pouvons nous envoler que par la poésie.<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> <br /> C'est très joli et très original. Merci pour ce plaisir. Toutes mes amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> De rien, cacao ! AMitiés<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> <br /> J'aime bien tes histoires ,<br /> <br /> <br /> Il me semble que tu devais éditer les aventures de l'inspecteur Legris , c'est peut-être fait!<br /> <br /> <br /> Bon et doux ,Dimanche,Eryndel<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> timilo<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Ce n'est pas encore fait, non ! Je n'ai pas encore terminé de l'écrire, parce que j'ai plusieurs projets en cours en même temps. Mais l'enquête avance !<br /> <br /> <br /> Bon dimanche à toi aussi.<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />