Velka

Publié le par Eryndel Lùvalan

P1020508.JPG

La première fois que je le vis, il était à ma fenêtre. Comment était-il arrivé là ? Mon appartement était au premier étage d'une demeure seine-et-marnaise typique. Mais lui, le plus tranquillement du monde, avait bondi sur l'arête oblique du mur d'un jardin, avait marché jusqu'à la véranda des voisins du rez-de-chaussée, et de là, avait bondi souplement sur l'appui de la fenêtre.

Je ne le vis pas tout de suite. Un grondement rauque, profond, venu de la poitrine, attira mon attention : mon chat, Plume, ses yeux verts fixés sur la vitre, sa queue blanche battant violemment l'air, le dos hérissé, semblait furieux et indigné ! Me précipitant pour l'apaiser, je suivis son regard vert... et là, je l'aperçus soudain.

Famélique, ses grands yeux de jade bordés de khôl étaient fixés sur moi, et sa bouche aux lèvres noires s'ouvrait en un miaulement silencieux, dévoilant des canines impressionnantes. Pourtant, il n'y avait rien de menaçant dans son attitude ; au contraire, il semblait demander quelque chose.

"Et si on lui donnait à manger ?" suggéra l'homme de ma vie, qui l'avait remarqué aussi. 

Non ! fulminait mon matou blanc. Oui... suppliait le chat des rues blanc et ardoise. 

L'attendrissement et la compassion l'emporta, et bientôt, il mangeait avec appétit, sur l'appui de la fenêtre, des croquettes savoureuses. De temps en temps, l'air inquiet, il jetait un oeil sur Plume, qui fulminait et soufflait par le nez de façon répétitive, l'air de dire : Traîtresse, tu nourris un intrus... Il n'empêche que cet intrus avait bon caractère et qu'au fil des jour, tandis qu'il venait chercher sa ration quotidienne le matin et le soir, il devenait moins méfiant, plus câlins. Surtout quand Plume n'était pas dans le coin ! J'avais pris l'habitude de les ravitailler aux mêmes heures : ainsi, Plume ne voyait pas l'autre manger et n'essayait pas de l'attaquer à travers la fenêtre close.

Enfin, l'enfant des rues, qui n'était plus si famélique, finit par entrer quand le temps se mit à fraîchir et les arbres à se parer des flammes de l'automne. Il fallut l'isoler de Plume en attendant de l'emmener ailleurs.

Mais aujourd'hui, il comble de joie son maître, par sa gentillesse, son calme, ses câlins et ses ronronnements. 

Publié dans Portraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> <br /> Je suis en train de vivre la même chose mais mon petit chat jaune lui est très sauvage et craintif mais avec beaucoup de patience nous deviendrons surement amis<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Oui, il faut de la patience. Velka a commencé a venir cet été, et il ne s'est riqué à entrer qu'à l'automne, le froid venant. EN ne faisant pas de gestes brusques et en lui parlant avec douceur,<br /> il sera possible de l'amadouer.<br /> <br /> <br /> <br />
:
<br /> <br /> Ah tiens, tu fais des truffes et comment tu fais cela ? Peut-être tu pourrais en faire un article car je suis peut-être pas la seule intéressée.mERci et bonne truffes.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Oui, bien sûr ! je vais essayer de concocter cet article dans la foulée.<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
:
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Aujourd'hui, cela fait 1 an que l'on a récupérée dora chez son ancienne maîtresse. Cet après-midi, nous allons faire un tour au marché de noël.Bien couvert et fait<br /> de même si tu sors.As-tu un marché de noël par chez toi ? bise amicale et BON DIMANCHE.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Bonjour prinpr,<br /> <br /> <br /> Un petit marché de noël sera installé chez moi à partir du 11 décembre. En attendant, ce week-end, la neige scintille au soleil et je vais passer un après-midi gourmand à faire des truffes au<br /> chocolat... miam !<br /> <br /> <br /> J'espère que le marche de noël t'enchantera malgré le froid.<br /> <br /> <br /> Bon dimanche !<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> <br /> J'ai eu un chat comme ça , que j'avais recueilli , égaré dans mon jardin , on est devenu inséparable , jusqu'au jour où une voiture mit fin à notre amitié<br /> <br /> <br /> Joli écrit<br /> <br /> <br /> Douce journée<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> C'est celui dont tu parlais dans tes poèmes, n'est-ce pas ? C'est triste qu'il soit mort, mais il continue de vivre dans tes souvenirs...<br /> <br /> <br /> Bon dimanche !<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> Un bien joli témoignage...<br /> Bonne soirée Eryndel<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> Merci Joëlle ! Bonne soirée également<br /> <br /> <br /> <br />